Poser un portail coulissant : nos 4 conseils

Vous avez décidé de poser un portail coulissant à la finalisation de votre clôture. Tout le monde est séduit par la maniabilité et le design, mais surtout par le fait que le portail peut être installé sur un terrain en pente. Il fournit ainsi un gain d’espace avec le vantail qui longe un mur.

Prendre la dimension précise du portail

Avant de poser un portail coulissant, il faut définir sa taille en prenant en compte l’étendue du domaine. À part la largeur de l’accès voulu, un espace est requis en ligne droite pour dégager le portail en arrière lors de son ouverture.

Il faut envisager une largeur qui peut donner accès à des véhicules lourds, comme un camion de déménagement ou de livraison. Ou du moins ce qui permettra le passage de vos véhicules. Le plus courant se mesure entre 3 et 4 mètres pour les particuliers, mais plus pour les industriels.

Quant à la hauteur, c’est le mur ou la clôture qui la détermine, mais on la trouve généralement entre 1m70 et 2 mètres. Si on opte pour un portail sur mesure, c’est l’artisan ou l’entreprise qui va prendre les mesures et s’occuper du projet étape par étape.

Bien préparer l’emplacement

Pour bien poser un portail coulissant, quelques préparations sont plus que nécessaires. En commençant par le nivelage du sol pour éviter des trous ou des bosses. Il faut aussi envisager quelques travaux de maçonnerie et du béton. À commencer par la création du seuil en béton pour l’installation du rail et des piliers pour la plaque de guidage. Pour les piliers, ils devront être en aplomb et en niveau.

La hauteur doit être supérieure de 10 à 20 cm que celle du portail. À savoir qu’ils ne vont pas supporter le poids du portail, donc, on peut les bâtir en plus légers. Il est évident de songer ultérieurement à installer d’autres équipements comme une motorisation, une sonnette ou un éclairage extérieur… Il faut donc installer des gaines pour faciliter le passage d’éventuelles installations de câbles.

Exiger quelques options indispensables

Le choix de la porte dépend souvent du budget, mais il faut parfois exiger certains détails. Si le budget le permet, il est mieux de choisir une porte coulissante à moteur muni d’une télécommande. Sinon la motorisation peut attendre, mais le portail doit être couplé facilement avec un moteur, et avec l’option de fermeture automatisée. Un portillon intégré aussi peut faciliter le passage à pieds, à vélo ou à moto.

Tout comme les options, le type de portail dépend du montant prévu. Le matériel composant le portail définit son coût et sa solidité. Un portail en alu est plus robuste et résistant, mais aussi plus couteux. Tandis celui en PVC est moins cher. Il y a aussi le portail en bois traité qui est naturel et résistant, le portail en fer forgé est robuste, mais nécessite de l’entretien.   

Tous nos conseils pour trouver de l’outillage professionnel pas cher
Peindre sur de la pierre : choix de peinture et outils nécessaires