Comment choisir sa scie à onglet ?

scie à onglet

La scie à onglet est un outil de découpe de pièces de bois, de PVC ou de métaux non ferreux destiné à produire avec minutie des coupes d’angle en biais, en biseau, de manière droite ou inclinée. Cet outil de précision est indispensable à tout bricoleur pour réaliser aussi bien des travaux d’aménagements intérieurs que pour venir à bout de chantiers plus importants comme la pose de plinthes par exemple.

Opter pour une scieuse à onglet manuelle, électrique ou radiale ?

Réaliser des coupes d’angles ou en biseau nécessite un outillage spécifique. On distingue trois types de scies à découper des angles, les scieuses à onglet manuelles, les scieuses à onglet électriques et les scieuses à onglet radiales comme vous pourrez les découvrir via ce lien.

Les caractéristiques des modèles manuels

Ce type d’outil est dépourvu de moteur électrique mais permet néanmoins de découper nettement et précisément les angles au moyen d’une boîte à onglet. On appelle boîte à onglet un outillage en bois, en métal ou en plastique en forme de profilé en  » U  » ou  » V  » dans lequel ont été réalisés des passages de lame avec différents angles (45° et 90° le plus souvent). Ce gabarit de coupe est indissociable des machines à onglet manuelles. Il sert ainsi de guide pour réaliser des moulures, des tasseaux, pour modeler des baguettes ou une plinthe. Avec des scieuses à onglet manuelles, les passages dans le matériau se font donc à travers cette boite à onglet grâce au glissement de la lame dans l’une des encoches prévues à cet effet. Ce modèle suffit amplement pour effectuer des petits travaux de bricolage simples (cadres de décoration par exemple) et découper des pièces de petite section car la largeur de découpe est limitée.

Les caractéristiques des modèles électriques

Les scieuses à onglet électriques sont beaucoup plus perfectionnées que les scieuses à onglet manuelles. Elles se composent d’un support et d’un moteur qui entraîne une lame. La puissance du moteur que nous évoquerons ci-après est variable ce qui signifie que les modèles à onglet électriques les plus performants sont capables de réaliser avec une grande facilité et sans efforts des découpages importants. Selon la pièce à découper, vous pouvez orienter la machine latéralement ou verticalement. Cela vous autorise une grande liberté de mouvements. Vous procéderez de la sorte à des découpes précises, des coupes en biseau et/ou d’angle dans une multitudes de pièces même épaisses. Les scieuses électriques sont nécessaires pour travailler des pièces de bois présentant une section moyenne de 120 mm X 5 mm.

Les caractéristiques des machines radiales

Cette catégorie de scieuses à onglet regroupe des machines équipées d’un charriot qui sert à faire avancer le moteur et la lame sur la table. La lame se trouve automatiquement guidée pour mieux découper des angles précis ou réaliser des rainures. Les machines à scier radiales conjuguent maniabilité et précision au regard des finitions. Les machines à onglet radiales sont aussi conseillées pour réaliser des découpes dans des pièces épaisses. En effet, la largeur de coupe peut atteindre les 320 mm alors qu’avec des scieuses à onglet classiques il est difficile d’excéder les 140 mm. Cette spécificité est dûe à la présence d’un chariot qui facilite les coupes transversales et les découpes biseautées. Les machines à onglet radiales conviennent aux travaux de précision et aux bricoleurs en recherche d’un vrai confort d’utilisation.

Quelle puissance choisir ?

Tous les appareils à onglet n’ont pas la même puissance. Il existe ainsi des modèles affichant des puissances variables entre 1300 et plus de 2000 W. La puissance détermine le nombre de tours effectués par l’appareil à la minute. Elle indique aussi sa capacité à pouvoir couper facilement le matériau désiré. Il faut également prendre en compte la vitesse de rotation de la lame qui varie entre 3 000 et 5 000 tours/minute. La puissance et le nombre de tours par minute impactent directement sur la capacité de la scie à couper le matériau. En conséquence, pour réaliser des travaux répétés sur des matériaux résistants, il est vivement conseillé d’opter pour un modèle puissant. À contrario, s’il s’agit de bois de faible épaisseur dans le cadre de travaux ponctuels, une puissance modérée reste suffisante. À noter : vous choisirez la lame en fonction du type de matériau à découper (PVC, bois, métaux non ferreux). Le nombre de dents généralement compris entre 40 et 60 influe sur la qualité de finition de la coupe. Plus la lame compte de dents, plus la coupe sera affinée.

La hauteur et la largeur de coupe

La hauteur et la largeur de coupe déterminent la taille des pièces que vous pourrez travailler. La largeur de coupe varie entre 140 à plus de 300 mm. Il est conseillé de choisir une largeur importante si vous prévoyez des travaux à partir de pièces encombrantes telles que des lames de parquet.

Les options en fonction des modèles

En fonction du type d’équipement, on trouve différentes options telles que :

  • Le guidage laser qui aide à visualiser le trait de coupe. En principe, toutes les scies radiales intègrent le guidage laser. Ce procédé aide à réaliser des coupes extrêmement précises.
  • Un système d’aspiration des poussières au moyen d’un aspirateur annexe.
  • Des butées et des presses afin de bloquer et de maintenir les pièces de bois sur la table.
  • Des serre-joints pour mieux fixer la table sur un établi.
  • Un charriot de transport.
  • Un variateur de vitesse qui s’adapte au matériau.
  • Un réglage précis des coupes.

Louer un garde-meuble à Liège durant un déménagement
Les astuces pour éviter les risques liés aux canalisations